https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup 25 novembre 1985 | Mort d’Elsa Morante - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
___ Index des auteurs cités

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils
Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère
L'arbre bruyère, avec Stéphane Causse





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Noir écrin
Noir écrin
Corse Carnets Nomades(1)
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Murales
Le tour de Corse à la voile 150
Le tour de Corse à la voile
Les topiques d'Angèle Paoli
___ Index de mes topiques
Bleu _Fotor
_____ Anthologie du bleu
BNF lettrage
Angèle Paoli / Data Bnf
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna
LES PLANCHES COURBES YVES BONNEFOY
Lecture des - Planches courbes - d'Yves Bonnefoy

« 24 novembre 1990/Ariane Mnouchkine, Les Atrides | Accueil | 26 novembre 1812 | La Grande Armée au bord de la Bérézina »

25 novembre 2006

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.


"Dormi.
La notte che all'infanzia ci riporta
e come belva difende i suoi delitti
dalle offese del giorno, distende su noi
la sua tenda istoriata.
I tuoi colori, o fanciullesco mattino,
tu ripiegasti.
Nella funerea dimora, anche di te mi scordo.

Il tuoi cuore che batte è tutto il tempo.
Tu sei la notte nera.

Il tuo corpo materno è il mio riposo."

Elsa Morante, Alibi [1955] (Extrait), Milano, Garzanti, 1988.



Merci, chère Nathalie, du "cadeau" que vous me faites ce soir. J'avais justement très envie de mettre en ligne un poème de Morante. Mais je n'ai pas ici le recueil Alibi. Vous avez répondu à mes désirs.



Sur libellules, long article "La Morante, la recherche d'Elsa" (Magazine littéraire, mars 1984), par Alain Garric, suivi d'un entretien.



L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.