« Clair-obscur | Accueil | 18 octobre 1901 | «La Belle Otero» à l’Olympia »

16 octobre 2006

Commentaires

On peut revoir ses films : Chaplin garde sa fraîcheur et sa force. On a parlé de sentimentalisme, et même de complaisance, et c'est vrai : pourquoi se dissimuler cette sensibilité énorme qui gouverne la totalité de son oeuvre ? Seulement ce sentimentalisme est vrai. Loin d'être un ornement de l'oeuvre, plus loin encore d'être jeté au public comme un appât et un gage de succès, c'est Chaplin lui-même qui est ainsi - un coeur, accompagné d'un caractère pas toujours plaisant. Personnellement, j'étais fait pour recevoir ses films tels qu'ils sont, avec la plus grande simplicité et le plus grand bonheur. - J.-M.

Je n'ai pas vu ce film. Je trouve l'affiche assez étrange, très "plissée", très "vide".
Est-ce que vous pourriez-nous dire - si vous l'avez vu et à votre avis - en quoi ce film est désormais considéré comme le "plus abouti" et non plus comme un mélo?

Quoi qu'il en soit, merci de votre "travail", votre blog est une mine!
Charles L.

Merci à Jean-Marie et à Charles L pour ces commentaires.

"Abouti" au sens où ce film est allé totalement au bout de son pacte ambitieux de sincérité (= "le contraire du mensonge" ; cf. Kant et Sous réserve de Hélène Frappat). C'est cette sincérité-là - parfaitement justifiée dans un film dont le projet est autobiographique - qui a agacé la critique de l'époque, qui, n'ayant pas envie de prendre connaissance de l'envers du décor, a préféré charger le film en le qualifiant notamment de "bavard" (qui en dit trop ou démythifiant ?). Aujourd'hui le mythe d'Hollywood ne fait plus illusion auprès de quiconque.
Au fait, "plissé" n'a pas nécessairement une connotation négative si je m'en tiens aux créations de Issey Miyake.

Mille mercis de votre réponse Angèle.
"Plissé" et "vide" ne sont absolument pas pour moi négativement connotés. Je vois ces "plis" comme autant de rides (et pas seulement sur le visage : dans les nuages, le rideau, les feux de la rampe).
Sincérité et autobiographie. Oui. Mais il ne suffit sans doute pas d'être "sincère" pour réussir un film (rires).

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.