« Marie-Ange Sebasti | Quand les îles pouffent de rire | Accueil | 2 juillet 1778 | Mort de Jean-Jacques Rousseau »

02 juillet 2006

Commentaires

j'avoue que je suis généralement fascinée par le pouvoir de la Poésie, par la figure du Poète, par son rôle privilégié de pénétrer "dans le domaine mystérieux des correspondances..." .
Le surcroît de ce charme est le plaisir esthétique du langage particulier de chaque poète, et naturellement les émotions dérivantes qui touchent toutes les cordes intimes...
...je dois te remercier de m'avoir donné la possibilité de connaître cette inoubliable poésie d'un poète - que je ne connaissais pas - et "...dont l’existence..." ne devait pas nous échapper !

amitiés, mon amie.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.