« Losange noir | Accueil | 27 juillet 1839 | Emily Jane Brontë »

27 juillet 2006

Commentaires

magnifique de lyrisme et en même temps de concision
c'est vrai que lorsqu'on a accepté la tempête
on fait corps avec elle
et la paix
alors
vient seule

Je lis toujours avec une grande émotion ces écrits, un jour traduits par mon père, l'écrivain péruvien Emilio A. Westphalen... Nous aimerions beaucoup vous faire parvenir cette version en espagnol et projeter une nouvelle édition.
Parfois l'internet permet des contacts insoupçonnés...
Tanti auguri!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.