« 18 juin 2006 | Agnès Varda à la Fondation Cartier | Accueil | Annemarie Schwarzenbach, La Mort en Perse »

19 juin 2006

Commentaires

Excellente idée cette lettre Angèle !
Oui donner la parole aux écrivains dans leurs lettres les plus simples, et non plus sur le piédestal du Livre. Merci !

"EH BIEN TOUT DOUCEMENT
Un jour chassant l’autre
Un printemps sur un hiver
Et un automne par-dessus un été
Ça a coulé brin à brin miette à miette
Ça s’en est allé C’est parti
C’est descendu je veux dire
Car il vous reste toujours quelque chose au fond
Comme qui dirait…
Un poids, là, sur la poitrine !"

Je ne sais si ce cher Gustave aurait apprécié cette (re)mise en forme
Oui c'est bien un extrait d'une belle longue phrase de Mme B


LA SUITE
"Mais, puisque c'est notre sort à tous,
on ne doit pas non plus se laisser dépérir,
et, parce que d'autres sont morts,
vouloir mourir.."

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.