« 6 mai 1978 | Sortie chez Philips d’un coffret de 71 chansons de Serge Gainsbourg | Accueil | Yves Bonnefoy | Les Planches courbes (XVII) »

06 mai 2006

Commentaires

ciao, mon amie...
j'avoue que je ne connaissais pas la poésie de René Char...
grâce à la lecture de tes pages à lui dediées, je vais l'inscrire
parmi ceux que je définis "poètes qu'on a la chance de découvrir"...

...ici l'oxymore me semble la meilleure figure pour la déclinaison poétique de la vie.
amitiés, Franca


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.