« Yves Bonnefoy | Les Planches courbes (XXI) | Accueil | Jean Tardieu | Le voyage »

12 mai 2006

Commentaires

Pour prolonger ces beaux accents "d'il est des îles heureuses", je vous donne la fin d'un texte inédit que j'ai intitulé "l'inconforme", dédié à Raúl Rivero...

"Me salvo
Porque hago un cisne de sombra en la pared
Y le cuento la vida de Rubén Darío.*
Je me sauve
Parce que je fais un cygne d’ombre sur le mur
Et je lui raconte la vie de Ruben Darío

Je me sauve en riant de ce Dieu Barbu descendu il y a 40 ans de sa colline pour dicter au peuple cubain ses lois ses commandements et ses lubies et qui depuis surveille avec minutie si tout est bien conforme ou inconforme

Un jour il disparaîtra comme tous ses illustres prédécesseurs et l’Histoire loin de l’absoudre le dissoudra dans la médiocre folie des vieux dictateurs

Enseguida el poeta nos regala
Un alba de oro*
Alors le poète nous offre
Une aube d’or

jean-jacques dorio

* Raúl Rivero poème écrit depuis sa prison l’été 2003


Bien que totalement étranger - mais pas insensible, évidemment - aux univers que vous dévoilez par petites touches dans votre blog, je me dis qu'avec des blogs de cette qualité, on n'a pas encore mesuré l'impact des blogs : où aurait-on connaissance de ces noms, de ces photos, de ces poèmes ?
En tant que nouveau blogueur, je suis effaré de l'insignifiance de la plupart des blogs écrits ("je" ceci, "je" cela...) alors que les blogs de poésie et de photographies sont parfois exceptionnels.
Mais comme je n'ai pas ces talents-là, ce fut un plaisir de découvrir le vôtre.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.