https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup Yves Bonnefoy | Les Planches courbes (II) - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
___ Index des auteurs cités

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère
___ Index des auteurs cités





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Noir écrin
Corse Carnets Nomades(1)
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Le tour de Corse à la voile 150
Les topiques d'Angèle Paoli
___ Index de mes topiques
Bleu _Fotor
_____ Anthologie du bleu
BNF lettrage
Angèle Paoli / Data Bnf
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna

« Paul Celan | Stimmen | Accueil | 12 avril 1926 | Lettre de Boris Pasternak à Rilke »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bonjour !
J'aime votre analyse attentive qui confirme ma lecture de ces fameuses Planches courbes. J'aime votre expression "voyage initiatique à rebours" qui est une belle image. Mais n'est-ce pas aussi nouveau voyage, celui d'une revisitation et d'un achèvement, quelque chose comme un accomplissement qui doit nécessairement faire retour sur soi pour progresser, pour poursuivre le voyage encore et encore...
Ces planches sont courbes, et si l'on prolonge la courbure, on fait nécessairement retour... comme Ulysse effectivement.
Et puis, d'une image à l'autre, cette association libre qui vaut ce qu'elle vaut et qu'il faudrait méditer plus avant : "La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur" (Eluard, je crois). Cette saisie de soi par soi, retour sur soi, me parait cruciale particulièrement dans ce recueil d'YB. Et le recueil aboutit sur l'encore aveugle... Mais j'attends votre suite pour m'ouvrir les yeux...
Juste une anecdote : "planche courbe" m'a évoqué (avant d'ouvrir le recueil) spontanément non pas la forme du navire mais les planches cintrées à grand renfort d'eau et de feu qu'on travaille en une sarabande martelante pour construire tonneaux et barriques... souvenirs d'enfance d'un oncle tonnelier dans un grand chai à Jarnac. Je ne sais pas si le tonneau est un mode de passage comme le bateau mais la jauge d'un navire s'effectue en... tonneaux ! Ah, là, là, ces cohérences aventureuses...

Bonsoir, Fraise des bois, je suis ravie de vous voir ressurgir sur mes terres. Cela remonte à Zanzotto, je crois. Merci infiniment à vous pour cette contribution fort intéressante.

Elles sont très belles vos « planches courbes » ! Je pense que la référence aux tonneaux et aux barriques ne déplairait pas à YB. La figure du vendangeur est présente au cœur de son récit poétique. Chacun a ses « planches courbes » ! Moi, les miennes, elles sont en Corse, comme vous avez pu le voir.
Le tonneau comme « mode de passage » ? Peut-être, dans des situations extrêmes (naufrages !) ou dans des périodes de « passage » précisément (tonneau des Danaïdes ?) , comme celle que peint Bruegel dans la scène villageoise intitulée Combat de Carnaval et de Carême (1559). On y voit en effet un homme ivre chevauchant allègrement une énorme barrique. Chez Bruegel comme chez Bosch, les objets ordinaires (Yves Bonnefoy dirait « simples ») sont systématiquement détournés de leur usage courant. Ce qui entraîne un foisonnement de sens. Oui, vous avez raison, je crois, sur votre interprétation du voyage. Mais, là aussi, les sens sont multiples et échappent à une prise/emprise définitive, ou à une réduction à un concept unique. Pour Ulysse, je "me réserve"… J’ai bien une idée, mais elle n’est pas complètement aboutie.
Je ne sais pas si je vous ouvrirai les yeux. Ce serait prétentieux de ma part. Le recueil des Planches courbes est tellement inépuisable !

Angèle, bonne nuit... je vous imagine... à la lumière "de votre beau discours" [sur lequel je planche à ma manière]... doucement repu-e de ce foisonnement en vous, et doucement intranquille de tant de veines stridentes, battantes, et arc-boutée - presque lovée en votre antique et intime caverne où filtre cette lumière ombragée, "chargée de réel", et que 'le point aveugle' de votre regard n'entame même pas... bien au contraire... décuple danaïquement.
C'est donc ainsi, qu'à mon tour, si peu lucidement, je ploie soudain... [malgré ces os, en moi, qui me contiennent et me retiennent]... sous le charme de ce vers sybillin... "La courbe [imaginée] de tes yeux fait le tour de mon coeur".
Et me plais à vous remercier encore et encore de vous être laissée façonner... seule et sauvage... sous la voûte des mes cieux brésiliens.

Je suis réellement agréablement surpris de l'efficacité de ce site et de ses commentaires si sérieusement menés, il est évident qu' il n'y a rien à lui reprocher. Ainsi on ne peut que dire "merci" à son auteur en espérant pour nous tous la réussite de cette épreuve de littérature!

Bonjour !
Je voulais vous poser une question quant au temps !
Le temps dans Les Planches courbes !
Le temps de l'enfance de Bonnefoy, ses Souvenirs (familiaux , culturels ... ), l'évolution négative de l'âge... Que peut-on dire de la thématique du temps dans Les Planches courbes ? Merci d'avance pour vos eclaircissements .

Je vous remercie de tout coeur car je suis élève en terminale L et je n'ai malheureusement pas la chance d'avoir une prof qui fasse son boulot aussi bien (elle ne fait d'ailleurs pas son boulot du tout).
Alors grâce à vous, je suis rassurée, car je n'avais aucun cours sérieux au sujet des Planches Courbes.

Merci encore

Bonsoir.
Professeur corse à Paris, je ne connaissais que très peu Yves Bonnefoy et l'ai découvert à l'occasion du programme de lettres en terminales.
Je suis tombé sur votre site en cherchant à glaner quelques informations complémentaires sur le net, et voilà que je rencontre votre site que je ne soupçonnais nullement. D'abord attentif à votre analyse du recueil, je n'avais même pas remarqué notre ascendance commune, c'est donc sans chauvinisme ni parti-pris communautariste (le mot est à la mode en ces temps d'élections) que j'ai été véritablement séduit et nourri par ces analyses. Je pressentais beaucoup des idées que vous développez et je vous remercie d'avoir mis à notre disposition cet outillage permettant de parler de Bonnefoy d'une manière simple et profonde.
Sincère reconnaissance d'un compatriote amoureux comme vous de la littérature et de la Méditerranée.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Angèle Paoli auteure
Angèle Paoli auteure

Répertoire par numéros de revue



  • Pour accéder au répertoire, CLIQUER




Lectures
Angèle aquatinte by Guidu

Anthologie poétique
Terres de femmes 2021

Angèle Paoli à Canari  Cap Corse
Angèle Paoli à Canari, Cap Corse by Guidu
Angèle Paoli By G.AdC
Angèle aquatinte by Guidu
YVES THOMAS
Yves Thomas mon éditeur

Les Noir et Blanc de Guidu

  • Guidu, ses Noir et Blanc
    http://guidu-antonietti.com/
  • Guidu: Noir et Blanc


Site sélectionné

Paperblog 150
Angèle Paoli






Écrivez-moi









Retour











































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Retour à l'accueil