« Torquato Tasso | Di nettare amoroso | Accueil | Yves Bonnefoy | Les Planches courbes (XI) »

26 avril 2006

Commentaires

"À la fin tu es las de ce monde ancien

Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin

Tu en as assez de vivre dans l'antiquité grecque et romaine

Ici même les automobiles ont l'air d'être anciennes
La religion seule est restée toute neuve la religion
Est restée simple comme les hangars de Port-Aviation

Seul en Europe tu n'es pas antique ô Christianisme
L'Européen le plus moderne c'est vous Pape Pie X
Et toi que les fenêtres observent la honte te retient
D'entrer dans une église et de t'y confesser ce matin
Tu lis les prospectus les catalogues les affiches qui chantent tout haut
Voilà la poésie ce matin et pour la prose il y a les journaux
Il y a les livraisons à 25 centimes pleines d'aventures policières
Portraits des grands hommes et mille titres divers (…)

Extrait de Zone in Alcool.

Merci pour ces instants "Guillaumesques"
Fabrice


Merci, Fabrice. Lorsque j'avais étudié Alcools en année de licence, j'avais particulièrement "flashé" sur la "Réponse des Cosaques Zaporogues au Sultan de Constantinople" :

"[...]

Voie lactée ô soeur lumineuse
Des blancs ruisseaux de Chanaan
Et des corps blancs des amoureuses
Nageurs morts suivrons nous d'ahan
Ton cours vers d'autres nébuleuses

Regret des yeux de la putain
Et belle comme une panthère
Amour vos baisers florentins
Avaient une saveur amère
Qui a rebuté nos destins [...]

Existe-t-il un recueil des textes poétiques contenus dans la correspondance d'Apollinaire, qui ne feraient pas partie d'une publication dans un des recueils poétiques de l'auteur?
J'apprécie ces contributions éphémères poétiques, textes d'un jour ou d'une heure, quelques lignes glissées dans une lettre, dont beaucoup, je pense, sont perdues pour toujours, parce que ne faisant pas l'objet d'une édition.


La photo en hommage à Lucio Fontana m'a suffisamment intriguée pour que j'essaie d'en savoir plus au sujet de ce peintre et de son oeuvre. Mission accomplie, je suis désormais un peu plus familière de l'incision. Et donc, une fois encore, TdF m'a permis de découvrir un artiste, un sujet, un domaine que je ne connaissais pas ou mal, et je ne peux que remercier chaque acteur de ce blog "hautement recommandable" et tellement nécessaire au (bon) fonctionnement de mes neurones...
Amitiés à tous les 3.
PS: Ce vers magnifique : "mon verre s'est brisé comme un éclat de rire" ...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.