https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup Peut-être | Po Dassi - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
___ Index des auteurs cités

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils
Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère
L'arbre bruyère, avec Stéphane Causse





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Noir écrin
Noir écrin
Corse Carnets Nomades(1)
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Murales
Le tour de Corse à la voile 150
Le tour de Corse à la voile
Les topiques d'Angèle Paoli
___ Index de mes topiques
Bleu _Fotor
_____ Anthologie du bleu
BNF lettrage
Angèle Paoli / Data Bnf
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna
LES PLANCHES COURBES YVES BONNEFOY
Lecture des - Planches courbes - d'Yves Bonnefoy

« Paul Louis Rossi | Mémoire du temps | Accueil | 30 mars 1917 | Publication de La Jeune Parque de Paul Valéry »

29 mars 2006

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Un paysage choisi sur les bords de Seine, juste en face de l'île Saint-Louis. Un "je-ne-sais-quoi et presque-rien" très debussyste. Entre Jankelevitch et Verlaine, insaisissable et volatile Angèle. Dans l'estompe et la mélancolie. Hulotte ? Geai bleu ? Echappant en tout cas à toute prise ou emprise. Quel est ton mystère ? Qui s'avise de t'aimer ne peut que souffrir.

Ce "peut-être" contient tous les possibles, imaginaires ou réels, souvenirs. Passé, présent ou futur, ce "peut-être" peut se conjuguer à tous les temps.
Tendresses et doux bisous
Bises Yves

Elisanne

Ma chère Angèle,
Je t'ai déjà dit - peut-être! - que lorsque je reviens "chez toi", c'est toujours avec le regret d'avoir manqué de bien de temps...
aujourd'hui, en entrant, je lis cette "traduction" de sensations, presque universelles, que moi aussi j' éprouve... quand un état physique sans contours s'entrelace à des pensées sans bornes. Je suis poussée à trouver une image picturale pour l'associer aux sentiments que tes vers m'ont inspirés ! Je m'y essaierai quand même !
amicalement
Franca

"Echappant en tout cas à toute prise ou emprise. Quel est ton mystère ? Qui s'avise de t'aimer ne peut que souffrir."

Oh oh ! ;-)))))

Beau poème, Angèle ! Tout dans la nuance, dans l'entre-deux, dans la délicatesse, dans l'à peine dit...

Se peut-il que nous ne vivions, que nous n’aimions qu’à demi ?

Peut-être


Une version/traduction en langue corse du poème Peut-être (Po Dassi) vient d'être mise en ligne ci-dessus. Un merci très chaleureux à Stefanu Cesari, auteur du recueil Mimoria di a Notti, paru chez Albiana en 2003. Un brillant jeune auteur corse, dont un nouveau recueil sera publié au printemps prochain chez l'éditeur corse A Fior di Carta (l'éditeur d'Angèle). Angèle m'a d'ailleurs informé qu'elle mettrait en ligne un des poèmes de Stefanu Cesari dans les tout prochains jours.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.