« Pernette du Guillet/Épigramme LIV | Accueil | 8 mars 1993 | Catherine Deneuve, César de la meilleure actrice »

08 mars 2006

Commentaires


On n'est pas seulement de mimosas.

Moi qui trouve parfois la poésie trop verbeuse, j'apprécie vraiment beaucoup la concision du haïku dont celui-ci est un exemple parfait. La boucle est bouclée, tout est dit en quelques mots dont chacun est porteur de sens, d'images, de sensations. Le haïku, expression de l'essence.

Il neige et mon
chat se caille les pattes
danse coquine

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.