« Christine de Pisan, «Seulete suy et seulete vueil estre» | Accueil | 13 mars 1993/Le Siècle de Titien au Grand Palais »

13 mars 2006

Commentaires

Alors aujourd'hui les spirales et circonvolutions de Guidu m'évoquent un autre grand G, j'ai nommé Gaudi...


Oui, Guidu est un lecteur très attentif. Il ne lui a pas échappé que Ramon Llull est catalan, mais surtout, il a remarqué cette phrase. Bien évidemment transparente pour lui, l'architecte :
"Des cathédrales découpent leurs flèches fuselées, incrustées de gemmes qui rutilent sous les rais de soleil. [...] Elle découvre des places ciselées aux façades de cristaux hardiment biseautés. Certaines sont hérissées de pignons et de clochetons de pierre guillochés avec art."

Angèle, il faut que je te dise... Quand j'ai commencé à lire ce texte, je n'avais point regardé avant qui l'avait signé, ni dans quelle catégorie il se situait. J'ai entamé ma lecture et puis voilà... en me disant rapidement que c'était bien écrit et que je m'empresserais certainement de dénicher le livre en question dont était tiré ce texte, parce que je l'ai trouvé beau, riche, envoûtant, avec une pointe de sensualité, de nostalgie et de crainte, le juste dosage... puis j'achève ma lecture et je vois qu'il est de toi et... bravo! Je suis sous le charme!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.