« TdF ― février 2006 | Accueil | Galerie Encre de Chine »

01 mars 2006

Commentaires

Je garde un beau et vif souvenir de cette lecture. Le climat de l'enfance enfermée et rêveuse, de camaraderie. De Fermina, rien ; mais non, pas rien ; - tout peut-être ; la trace, - le chemin qu'elle creusa dans l'enfance et qui conduit à l'âge adulte.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.