https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup 1er février 1957 | Jean-Paul de Dadelsen - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
Index des auteurs cités
AMELIA-ROSSELLI-
Éphéméride culturelle
NOAILLES
L'instant Noailles
PATINIR
Le dernier rêve de Patinir

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils
Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère
L'arbre bruyère, avec Stéphane Causse





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Mazzeri
Mazzeri
Noir écrin
Noir écrin
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Manfarinu l'âne de Noël
Le tour de Corse à la voile 150
Le tour de Corse à la voile
CANARI
Santa Maria Assunta de Canari
Les topiques d'Angèle Paoli
Index de mes topiques
BNF lettrage
Angèle Paoli / Data Bnf
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna
LES PLANCHES COURBES YVES BONNEFOY
Lecture des - Planches courbes - d'Yves Bonnefoy
Bleu _Fotor
Anthologie du bleu

« Michel Morange ou «De la Polyphonie explicative» | Accueil | Dino Campana | Ô Sicilienne arrogante »

01 février 2006

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

C'est beau, c'est sûrement vrai mais c'est triste et ça ne donne pas envie de vieillir... pas ce soir, pas encore...

Très beau poème, mais comme je le dis souvent : "Pourquoi s'inquiéter de l'avenir? Il vient d'arriver et il est déjà reparti."

Ce texte me fait aussi penser à un projet d'art que je suis en train de traiter :"Le vide et le plein" ...sombre comme le vide, le vide de bonheur ? de joies ?!

Voilà, sinon très joli blog !! Et ne pas oublier non plus : " Arrête-toi et prends le temps de vivre".

elodie (une ancienne élève de la Providence de la Seconde 6 de l'année 04-05) ;)

Elodie, Pascale.

Bonsoir à toi, Elodie. Je suis heureuse de ta visite. Je te reconnais bien là, toi l'artiste, dessinatrice talentueuse et jongleuse experte, pleine de vie, de rire et de bonne humeur. Oui, c'est un poème trop automnal pour une jeune fille comme toi. Mais je crois me souvenir que tes personnages n'étaient pas tous heureux ni même gais et que tu écrivais toi aussi des poèmes tristes.

Jean-Paul de Dadelsen est un grand poète qui cherche et s'interroge et explore toutes les nuances du coeur humain. Il a beaucoup d'humour, il est parfois très drôle. Il m'arrive de rire en le lisant. Je le crois plutôt apte au bonheur. J'ai beaucoup de tendresse pour lui .

Elodie, pourquoi le vide serait-il sombre ? En tout cas, c'est un très beau sujet que celui que tu as à exploiter. Tu vas trouver plein de choses à dire, j'en suis sûre.

Pascale, non pas vraiment envie de vieillir, pas encore, mais aurai-je un jour ce désir-là? Je ne le crois pas.
Mais, au fond, ce poème, triste c'est vrai, réussit à me faire sourire. A cause de son titre d'abord. Je le trouve extraordinaire, ce "Dépassé. Provisoirement". Il me subjugue et m'échappe. C'est ce que j'appelle l'humour de De Dadelsen. Et puis il y a l'adverbe "Présentement" que j'associe immédiatement à un africanisme d'Afrique noire. Il ne m'en faut pas davantage pour me tenir à distance de la vieillesse. Provisoirement.
Bonne soirée à toutes les deux.

Merci beaucoup.
"Pourquoi le vide serait-il sombre ?"
C'est que pour moi le vide, c'est lorsque la couleur n'existe plus, car la couleur c'est la vie (comme j'aimerais la voir d'accord ...mais on peut toujours espérer! Et au moins essayer de la faire devenir comme cela. Avec du courage et de la passion...).
m'enfin je plonge sur le sujet... je reviendrai quand je l'aurai un peu plus travaillé, car ce projet m'intrigue beaucoup...


Voici un auteur dont je ne connaissais que le nom. Merci Angèle de me le faire découvrir ! J'aime beaucoup ce texte nostalgique et "Ou faut-il déjà, faut-il vraiment, faut-il
descendre vers les rives de la grande eau souterraine ? "

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.