https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup Rita R. Florit | D’effimero oblio - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
Index des auteurs cités
AMELIA-ROSSELLI-
Éphéméride culturelle
NOAILLES
L'instant Noailles
PATINIR
Le dernier rêve de Patinir

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils
Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère
L'arbre bruyère, avec Stéphane Causse





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Mazzeri
Mazzeri
Noir écrin
Noir écrin
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Manfarinu l'âne de Noël
Le tour de Corse à la voile 150
Le tour de Corse à la voile
CANARI
Santa Maria Assunta de Canari
Les topiques d'Angèle Paoli
Index de mes topiques
BNF lettrage
Angèle Paoli / Data Bnf
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna
LES PLANCHES COURBES YVES BONNEFOY
Lecture des - Planches courbes - d'Yves Bonnefoy
Bleu _Fotor
Anthologie du bleu

« 31 décembre 1869 | Naissance d’Henri Matisse | Accueil | »

01 janvier 2006

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Que j'aime ce poème !
"La pluie est lasse comme cette main,
retournée immobile sur la page blanche."

Pour moi qui habite un pays de pluies et de brumes, pour moi qui suis lasse d'écrire, cette image est forte.

Encore merci, Angèle !

Merci, Nobody. Merci pour Rita, qui a un très grand talent, et dont j'aimerais tellement pouvoir traduire l'intégralité de ce recueil. Mais quel exercice difficile et exigeant ! Car il ne s'agit pas seulement de traduire, mais de trouver la petite musique intérieure, la tonalité ou la coloration spécifiques. Yves, mon compagnon et webmestre, qui est un grand amateur de jazz, me dirait : trouver la "blue note".
Plusieurs lectrices et lecteurs m'ont dit, en effet, avoir beaucoup aimé ce poème, comme Florence par exemple, qui l'a mis en avant dans Poezibao.

« D’oubli éphémère est ce soir.
Il me narre l’histoire que j’ai perdue. ..."
Je le garde tout entier ce poème tant il me chavire et colle à la peau de ces derniers jours.

Anghjula cara, che grande piacere rientrare a casa e trovare la tua traduzione, grazie di cuore, gran bello inaugurare così l'anno nuovo! :)
Vado su poezibao...
Ti lascio anche i saluti di Alfredo, che ha difficoltà ad aprire TdF.
A presto, cara amica.


Nobody, Chrysalide, je vous remercie pour votre appréciation! :)

beautiful ,

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.