https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup Le Passeur de mélancolie, 4 - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
___ Index des auteurs cités

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Noir écrin
Corse Carnets Nomades(1)
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Le tour de Corse à la voile 150
Les topiques d'Angèle Paoli
Mes topiques




Retour à l'accueil








































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































« 15 janvier 1854 | George Sand, Lélia | Accueil | 16 janvier 1987 | Création de Atys à l’Opéra-Comique de Paris »

Commentaires


Et si l'enfer n'était que le seul endroit fréquentable en ces moments de paradis offerts à tous ceux qui en ont les moyens. Je ne redoute pas les flammes, je les connais, ici-bas. Les cimetières sont plus fréquentables que bien des palais. Moins de courtisans les encombrent et l'on peut converser avec ses habitants dont le calme surprenant est de tout repos. Il est vrai, qu'enfant terrible, dans ma jeunesse, je le suis resté, alors... Le mensonge...

Vous aimez le land art, moi aussi, c'est ma profession.
Bonne année 2010
Très cordialement
Roger Dautais


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.