https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup Le Passeur de mélancolie, 13 - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
___ Index des auteurs cités

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils
Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère
L'arbre bruyère, avec Stéphane Causse





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Noir écrin
Noir écrin
Corse Carnets Nomades(1)
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Murales
Le tour de Corse à la voile 150
Le tour de Corse à la voile
Les topiques d'Angèle Paoli
___ Index de mes topiques
Bleu _Fotor
_____ Anthologie du bleu
BNF lettrage
Angèle Paoli / Data Bnf
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna
LES PLANCHES COURBES YVES BONNEFOY
Lecture des - Planches courbes - d'Yves Bonnefoy

« 24 janvier 1929 | Naissance de Jacques Réda | Accueil | 25 janvier 1915 | Lettre de Franz Kafka à Felice »

24 janvier 2006

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.


Il était abattu,
face à lui étendue,
sa mémoire effondrée
il restait là planté
perdu, déraciné,
veines brutes
de bois mort
à grands coups
de hachoir.
Miroir.
Un noeud
à son mouchoir.

Que celui-ci est beau, soleil et lunes mêlés, en effet. Et ce renflement sensuellement féminin, cible de tous les désirs ! J'aime aussi les couleurs passées, lavées par le temps, usées par les caresses. Tendre forme où poser une joue fatiguée et écouter le bruit de la vie qui court et s'enfuit ailleurs. Magnifique photo, non moins magnifique que les mots qui l'accompagnent si parfaitement. Bravo Angèle.

J'ai eu quelques difficultés à venir te lire (toujours ces ennuis techniques d'un ordinateur à bout de souffle !), mais voilà, j'y suis !

J'aime particulièrement cet extrait ! D'autres aussi, mais je prends le train en marche !

Une image me fait rêver : la fluidité, la fragilité, le fugace, tout y est :

"écorce d'eau et d'arc-en-ciel"

Une écorce d'eau, une écorce mouvante, qui s'adapte à toutes les formes, qui fait corps, qui glisse et qui fuit.

"Un doux zéphyr l'a emporté
dans ses haleines alizées."

Le zéphyr plus doux encore par les sifflantes.

Merci pour cette élégie aux bois peints, Angèle ! J'ai apprécié. Vraiment.

En toute amitié.


" Elle pense aux bois flottés qui, peut-être, l'attendent à l'autre bout du ciel"
Angèle Paoli
C'est ce 5 août.. http://terresdefemmes.blogs.com/photos/aacdle_passeur_de_melanco/le_passeur_de_mlancolie_copertina_01.html>La passeuse de mélancolie marche...


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.