« Le Passeur de mélancolie, 11 | Accueil | Le Passeur de mélancolie, 12 »

23 janvier 2006

Commentaires

C'est sombre, c'est froid, finalement c'est gris mais prenant.
A un moment donné, j'ai trouvé le roman un peu confus et puis il se reprend. J'ai apprécié de pas savoir qui est le narrateur pendant un certain temps. Tout de même, pour ma part , j'ai préféré La Petite Fille de Mr LINH. Je l'ai trouvé plus original, plus surprenant.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.