« 5 décembre 1960 | Lettre de Nelly Sachs à Paul Celan | Accueil | Correspondance Nelly Sachs | Paul Celan par Angèle Paoli »

05 décembre 2005

Commentaires

Flap ... l'oiseau se pose et dépose sur le thème ...


*

Céleste clameur

Fourmillent les étoiles aux univers perdus
En spirales incessantes à l’éclosion des rêves
Au vide sidéral sidérées presque nues
A l’idée que le temps ne jamais ne s’achève

Le bruit qui se répand en clameurs explosives
Bouleverse mes sens rationnels par nature
De chocs d’astres néants que l’énergie avive
A l’onde des géants qui se donnent en pâture

Blanches naines ou trous noirs que voilà populace
Par trop perturbatrice à l’humaine conscience
Regrettant la faiblesse des prières si lasses
Ecrites aux origines au grès des défaillances

L’univers qui dévoile ainsi sans à propos
A l’humble serviteur d’une Terre en arpège
Son image céleste mêlée de quiproquos
Impulse sa folie à l’homme sacrilège

*

busard

... nice to find my piece here :)

Martijn Hooning

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.