https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup 2 novembre 1975 | Mort de Pier Paolo Pasolini - Terres de Femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

BIBILIOTHEQUE
Index des auteurs cités jusqu'en 2021
AMELIA-ROSSELLI-
Éphéméride culturelle


J'écris



  • Lupinu (mon chat) et moi
VOIX SOUS LES VOIX
Voix sous les voix
MONT VENTOUX
Mont Ventoux
MARCHER DANS L'ÉPHÉMÈRE
Marcher dans l'éphémère
NOAILLES
L'instant Noailles
PATINIR
Le dernier rêve de Patinir

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils
SOLITUDE DES SEUILS
UNE FENETRE SUR LA MER
UNE FENÊTRE SUR LA MER
Pas d'ici pas d'ailleurs
PAS D'ICI, PAS D’AILLEURS

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère
L'arbre bruyère, avec Stéphane Causse
De l'autre coté
De l 'autre coté. 2013





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
MURALES
Noir écrin
Noir écrin
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Manfarinu l'âne de Noël
Le tour de Corse à la voile 150
Le tour de Corse à la voile
Mazzeri
- MAZZERI - diptyque chamanique corse, I et II
Martinecros(1)(1)
Dans le jardin des simples, Angèle Paoli, peintures: de Martine Cros, détails d'une huile sur toile 100x80 cm
Autofictions
Clairs de terres Autofictions Angèle Paoli
CANARI
Santa Maria Assunta de Canari
Les topiques d'Angèle Paoli
Index de mes topiques
BNF lettrage
Angèle Paoli / Data Bnf
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna
LES PLANCHES COURBES YVES BONNEFOY
-LES PLANCHES COURBES- Yves Bonnefoy, lecture par Angèle Paoli
Bleu _Fotor
Anthologie du bleu
Angèle
Angèle Paoli : Le Printemps des poètes
ANGÈLE PAOLI
Angèle Paoli traductrice de Luigia Sorrentino
PORTRAIT
Les chemins de traverse d’Angèle Paoli

« HUIT fabienne 3 | Accueil | NEUF anne »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

clem

et pour lui, ce fut son dernier voeu, son dernier poème, son testament et d'autres par la suite ont continué à lutter contre l'injustice, à lutter contre les idées fausses car les idées peuvent être fausses et conduire à la mort de l'autre, toutes ces idées sont fausses et il le disait, il disait je sais tu mens.. et il a lancé son testament à la face du monde qui le lira et qui l'écoutera !
clem.

shep.

Je me suis permis d'utiliser un extrait de votre blog (un passage de l'article sur Pasolini). Si toutefois vous l'acceptez.
Bien à vous,

Vinc


Serge Venturini

Pier Paolo Pasolini
Vers une nouvelle préhistoire ?

Persi le forze mie persi l’ingegno
la morte mi è venuta a visitare
« e leva le gambe tue da questo regno »
persi le forze mie persi l’ingegno.
Lamento per la morte di Pasolini de Giovanna Marini

(J’ai perdu mes forces perdu mon génie
La mort est venue me visiter
« ôte donc tes pieds de ce royaume-ci ! »
j’ai perdu mes forces perdu mon génie.)


Il ne peut plus parler, - peut plus parler, - plus parler, ce 2 novembre 1975. Les fils du MSI, les préposés au lynchage, à son propre massacre, ceux que Pasolini observait « avec le courage serein d’un savant », ceux du Parti fasciste ont finalement réussi à faire taire cet insupportable démon, ce poison de la vie politique italienne. Et, cela après tant de procès en inquisition, d’accusations et d’entraves à sa vie…
Pelosi dit « la grenouille » allait servir de bouc émissaire, d’assassin virtuel pendant trente ans, même si son rôle dans l’affaire demeure encore non-élucidé. Ce fut bien un crime d’Etat, un crime politique organisé par cette Italie sale et laide, puritaine et petite-bourgeoise, cette Italie que Pasolini haïssait de toutes ses fibres de poète élégiaque et de critique quotidien, car il ne voyait plus d’autre alternative.
En Italie (est-ce là une sanguinaire tradition, celle du bouc sacrifié ?) les grands incendiaires finissent au bûcher, de Jérôme Savonarole à Giordano Bruno. Sans oublier Giacomo Matteotti, assassiné lui aussi par un groupe fasciste sous la terreur mussolinienne. Pour Sartre, « la Société s’accommode plus facilement d’une mauvaise action que d’une mauvaise parole », car, avec le Mal, on ne transige pas, - IL TUE !
En tout cas, ils ont atteint leur but de massacreurs, il ne parle plus dans la presse, ni ailleurs. Pier Paolo Pasolini n’était pas l’ange mythique et légendaire qu’il est devenu, ange noir ou ange béatifiant d’innocence, malgré tout ce qu’on peut lire en France à son sujet. Pasolini était plutôt un diable, pas un faux-diable comme Edoardo Sanguineti, mais un vrai diable, comme il le disait de lui-même, lors d’un entretien télévisé.
Or, il y avait en lui, un grand poète doublé d’un prophète qui annonça l’agonie de ce monde. Il suffit pour cela de regarder La Rabbia (La Rage) de 1963 (film de 55 min), pour comprendre sa lucidité sur les événements à venir. Il préfigure l’œuvre cinématographique d’un Guy Debord, maître en détournements, mais Pasolini était d’abord un poète engagé avant d’être une conscience européenne de haute volée. Comme il nous manque cruellement aujourd’hui, à l’heure où Günter Grass révèle sa jeunesse nazie, lui, un de ces « prix Nobel de littérature »…
C’est un chant de deuil, du « cinéma de poésie », avec une bande son à deux voix distinctes qui forment un chœur tragique, un film d’amour irrécupérable qui fort m’étreint, avec pour sujet des images d’actualité à propos des douleurs et des crimes de notre temps de guerres et de barbarie d’hier et d’aujourd’hui. Il s’agit ici de l’époque de la guerre froide avec son danger de troisième guerre mondiale, les missiles de Cuba, les confrontations USA-URSS.
Ce poème de la réalité est fait d’atroces images et d’événements horribles. C’est le film (censuré lors de sa présentation) d’un homme endurant et coriace, un film d’amour plein de cette pure lumière, celle des larmes des sacrifices, larmes amères de la victoire ensanglantée du début de la décolonisation, un hymne aux humiliés, aux larmes des mères qui ont perdu maris et enfants dans les luttes. C’est un film dédié aux offensés des cinq continents, ceux qui luttent contre la haine et voient les portes d’accès à la richesse à jamais fermées, à ceux qui luttent tout simplement pour survivre, chaque jour, jusqu’au jour suivant.
La fin du film nous présente le cosmonaute Titoff qui dans un monologue imaginaire médite avec un cœur simple, sur sa révolution, autour de notre planète. Il affirme que de là-haut tous les humains sont des frères, plus de communistes à l’Est, ni de capitalistes à l’Ouest. Ils devraient cesser leur combat désespéré d’insectes dans la boue, semble nous souffler Pasolini. Autre regard du corps en apesanteur qui vole vers l’Occident, aussi léger qu’une hirondelle, aussi irrémédiable que le retour du mois de mai.
La Beauté fut assassinée, symbolisée ici par Marylin Monroe, il ne reste plus dès lors qu’à se tourner avec amour vers la force de la tradition du passé, et selon Pasolini, « seule la révolution peut sauver le passé ». Gardons mémoire de cet homme aux multiples facettes, proche de Jean Genet par ses luttes pour le peuple palestinien, par son soutien aux Black Panthers, et ses audacieuses prises de position, dans une époque de formatage avancé des esprits, où il n’y avait pas que les baleines bleues qui déjà disparaissaient…

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Angèle Paoli auteure
Angèle Paoli auteure, responsable de la rédaction de la revue Terres de femmes fondée en 2004 , était aussi membre du jury du Prix de poésie Léon-Gabriel Gros (revue Phœnix) pour l'année 2013. Elle a été invitée en tant que poète au 17e Festival de poésie «Voix de la Méditerranée» de Lodève en juillet 2014 et également poète invitée de « Ritratti di Poesia-Fondazione Roma » en 2016.

Répertoire par numéros de revue



  • Pour accéder au répertoire, CLIQUER




Lectures
Les lectures d'Angèle Paoli de 2004 à 2021

Anthologie poétique
Terres de femmes 2021

MASQUE-VENISE-1
Index Littérature et Poésies Italiennes
AUTEURES
250 portraits d'auteures par Guidu et Angèle
Poésie d'un jour
Parcourir de nombreuses POÉSIE D'UN JOUR
Angèle Paoli à Canari  Cap Corse
Angèle Paoli à Canari, Cap Corse
Angèle Paoli By G.AdC
Angèle en aquatinte
YVES THOMAS
Yves Thomas mon éditeur
SILENCE-CAP-CORSE
- Laisses de mer -

Site sélectionné

Paperblog
TDF SUR PAPER BLOG
France inter logo _Fotor
Angèle Paoli sur France Inter
1086675703_f
TDF SECRETS DE FABRICATION

ISSN 2550-9977

69311174_e8860f440e
IDENTIFICATION de l’ISSN
JEU DE PLIS jpeg
Jeux de plis ?
1164624647_f
Comment Angèle Paoli réussit-elle à captiver l’attention du passant “électronisé” ?
MINOTAURE
« Quand le Minotaure rit » par Sabine Huynh
Taureau picasso
Autour de «La Minautore » au centre culturel - Una Volta -
IMGP1718
La poésie d’Angèle Paoli : "Une esthétique de la trame" suivant Muriel Stuckel
NONZA C
- Terres de Femmes - suivant la Pierre et le Sel 
CANARI IN VERANU(1)
- Terres de Femmes - suivant Recours au Poème
BIBLIOTHEQUE
-Terres de Femmes- suivant Attilio Iannello et Silvia Pio
Collage(1)(1)
- Insurrection poétique?- Interview PDF Angèle Paoli Revue Secousse
PAUSE ESTIVALE
G.AdC-Angèle Paoli suivant la Revue Robba
ACCOUDÉE
-Terres de Femmes- sur Facebook

juillet 2024

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
OURS TDF
OURS de TdF
Téléchargement
LE MAGAZINE QUI MET L'ACCENT SUR LA CULTURE

Les Noir et Blanc de Guidu

  • Guidu, ses Noir et Blanc
    http://guidu-antonietti.com/
  • Guidu: Noir et Blanc





Retour à l'accueil








































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































 ? Faire défiler les 116 poèmes
116 FEMMES POÈTES