https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup 25 novembre 1968 | Sortie en librairie de L’Œuvre au noir de Marguerite Yourcenar - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
___ Index des auteurs cités

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils
Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère
L'arbre bruyère, avec Stéphane Causse





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Noir écrin
Noir écrin
Corse Carnets Nomades(1)
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Murales
Le tour de Corse à la voile 150
Le tour de Corse à la voile
Les topiques d'Angèle Paoli
___ Index de mes topiques
Bleu _Fotor
_____ Anthologie du bleu
BNF lettrage
Angèle Paoli / Data Bnf
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna
LES PLANCHES COURBES YVES BONNEFOY
Lecture des - Planches courbes - d'Yves Bonnefoy

« Patrizia Gattaceca, Mosaicu | Accueil | Pier Paolo, le poète assassiné »

25 novembre 2005

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Un bien beau livre que L’Œuvre au noir. Une œuvre à part, bien dans le style de l'immense Marguerite. Parfois je me dis qu'elle a eu un drôle de courage pour aborder dans ses livres des thèmes pas vraiment "racoleurs" et d'arriver à en faire des chefs-d'œuvre qu'on dévore. Pour en revenir à L’Œuvre au noir, que j'ai lu il y a longtemps, je me souviens particulièrement de la fin du roman, avec la mort de Zénon, tellement inattendue dans sa mise en scène, tellement réaliste et effroyable. J'en suis restée avec encore, après tout ce temps, un sentiment de choc devant la description de l'horreur et je crois aussi une grande admiration pour la décision qu'avait prise Zénon. Dommage, je n'ai plus le livre sous la main, j'aurais aimé relire les quelques dernières pages...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.