https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup 13 novembre 1974 | Mort de Vittorio De Sica - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004

septembre 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.





De l’autre côté





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main











Écrivez-moi









Retour à l'accueil








































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































« DIX-HUIT mireille 3 | Accueil | Jacqueline Risset | Une île »

Commentaires

Salve Angela,

J'aime bien Vittorio De Sica, bien que ce ne soit pas mon réalisateur favori. Je lui préfère de beaucoup Pasolini ou Marco Ferreri, parmi d'autres. J'ai beaucoup aimé Ladri di biciclete et La Ciociara : ils ont de la force et de la justesse ; de la vérité. J'ai moins aimé Miracolo a Milano, où sa caméra foncièrement fidèle au réel peine selon moi à peindre l'onirisme du sujet, partant à transporter le spectateur. Quoi qu'il en soit, c'est un grand bien sûr, et tel qu'on ne peut que regretter que le cinéma italien ne sache nous les donner aujourd'hui.

A la prossima !

Don Diego

PS : A propos, il y a dans le très beau film C'eravamo tanto amati d'Ettore Scola (quels acteurs ! et puis Stefania Sandrelli…) un bel et émouvant hommage rendu à Vittorio De Sica, en particulier a Ladri di biciclete. On y voit même apparaître, si ma mémoire ne me trompe pas, le vieux maître devant une foule enthousiaste. C'est bien le moins qu'il mérite.

Bienvenue sur mes terres, cher Don Diego. J'allais presque dire que cela rappelle le bon vieux temps. Comment aurais-je pu oublier ? J'ai revu le film de Scola l'année dernière dans une salle d'art et essai près de la Sorbonne. Bon d'accord, j'ai pleuré... Mais c'est tellement hurlant de vérité que l'on croit revivre des épisodes de sa propre vie. Les beaux idéaux de mes vingt ans sont tellement loin...

Apunto ! Vecchia ma comunque simpatica e divertente roba… Une bien belle photographie au demeurant, merci.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.