https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup 20 octobre 1980 | Inauguration du Mois de la photographie à Paris - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
Index des auteurs cités
AMELIA-ROSSELLI-
Éphéméride culturelle
NOAILLES
L'instant Noailles
PATINIR
Le dernier rêve de Patinir

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils
Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère
L'arbre bruyère, avec Stéphane Causse





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Mazzeri
Mazzeri
Noir écrin
Noir écrin
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Manfarinu l'âne de Noël
Le tour de Corse à la voile 150
Le tour de Corse à la voile
CANARI
Santa Maria Assunta de Canari
Les topiques d'Angèle Paoli
Index de mes topiques
Bleu _Fotor
Anthologie du bleu
BNF lettrage
Angèle Paoli / Data Bnf
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna
LES PLANCHES COURBES YVES BONNEFOY
Lecture des - Planches courbes - d'Yves Bonnefoy

« Antonella Anedda | octobre, nuit | Accueil | 20 octobre 1854 | Naissance d’Arthur Rimbaud »

20 octobre 2005

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

La première photo est connue, je l'avais déjà vue il y a quelque temps, on dirait un tableau, elle a un aspect irréel et pourtant la scène est simple, si simple, la lumière donne toute sa dimension au décor, aux formes, elle raconte l'histoire de cette photo... Cette photo est une impression, elle est vraiment belle.

Oui, en effet, en mettant en ligne cette très célèbre photo de Willy Ronis, j'ai songé à une toile de Pierre Bonnard, et au recueil poétique de Guy Goffette : Elle, par bonheur, et toujours nue, consacré au même Pierre Bonnard. Il y a dans cette photo un côté "lost paradise" mais aussi "vrai" qui me touche beaucoup. Bonnard disait qu'"en peinture, la vérité est près de l'erreur". Je crois que cela concerne aussi la photographie. Mais où est l'erreur d'après vous ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.