« Sampieru Corsu à l'Opéra de Marseille | Accueil | Michel Deguy | Cap sur l’agora des biens »

13 octobre 2005

Commentaires

Gardons en effet notre admiration à l'égard de l'un comme à l'égard de l'autre, Sainte-Beuve et Proust. Ils n'est même pas sûr qu'ils aient eu à tenir, outre-tombe, un dialogue très venimeux (de cela, nous jugerons plus tard de visu).
Bien cordialement, JM.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.