« Brane Mozetič | et puis tu me prends | Accueil | Chemin d’écharpe noire »

09 septembre 2005

Commentaires

Chère Angèle,
Ces instables sont déstabilisantes de beauté...
Souvenirs heureux de lecture que le blog permet de prolonger en musique...
Tendresses

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.