https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup 10 juin 1910 | Un souvenir d’enfance de Léonard de Vinci - Terres de Femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

BIBILIOTHEQUE
Index des auteurs cités jusqu'en 2021
AMELIA-ROSSELLI-
Éphéméride culturelle


J'écris



  • Lupinu (mon chat) et moi
MONT VENTOUX
Mont Ventoux
MARCHER DANS L'ÉPHÉMÈRE
Marcher dans l'éphémère
NOAILLES
L'instant Noailles
PATINIR
Le dernier rêve de Patinir

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils
SOLITUDE DES SEUILS
UNE FENETRE SUR LA MER
UNE FENÊTRE SUR LA MER
Pas d'ici pas d'ailleurs
PAS D'ICI, PAS D’AILLEURS

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère
L'arbre bruyère, avec Stéphane Causse
De l'autre coté
De l 'autre coté. 2013





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
MURALES
Noir écrin
Noir écrin
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Manfarinu l'âne de Noël
Le tour de Corse à la voile 150
Le tour de Corse à la voile
Mazzeri
- MAZZERI - diptyque chamanique corse, I et II
Martinecros(1)(1)
Dans le jardin des simples, Angèle Paoli, peintures: de Martine Cros, détails d'une huile sur toile 100x80 cm
CANARI
Santa Maria Assunta de Canari
Les topiques d'Angèle Paoli
Index de mes topiques
BNF lettrage
Angèle Paoli / Data Bnf
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna
LES PLANCHES COURBES YVES BONNEFOY
-LES PLANCHES COURBES- Yves Bonnefoy, lecture par Angèle Paoli
Bleu _Fotor
Anthologie du bleu
Angèle
Angèle Paoli : Le Printemps des poètes
ANGÈLE PAOLI
Angèle Paoli traductrice de Luigia Sorrentino
PORTRAIT
Les chemins de traverse d’Angèle Paoli

« Joëlle Gardes | Madeleine B | Accueil | Mario Luzi | Il pensiero fluttuante della felicità »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Guidu

J’ai lu ce texte de Freud en entier il y a fort longtemps. Merci Angèle de me le rappeler. Le seul d’ailleurs qui ne me soit pas tombé des mains. En effet, comme artiste obsédé de visuel, j’étais intrigué par les formes et les images que je voyais surgir de mon imagination. Et de mon travail aussi (il n’y a pas de chef-d’œuvre paresseux, disait Salvador Dali. On me pardonnera l’immodestie de la comparaison. Elle me sert seulement à faire comprendre mon propos). Je voulais comprendre pourquoi je faisais ceci ou cela. Evidemment je n’ai jamais su. Enfin pas vraiment. Le temps passant et l’expérience venue. Je sais que je ne sais toujours pas. Bref, de ce temps-là, j’ai retrouvé un texte. Que dit-il ? Peut être qu’il vaut mieux faire que de savoir pourquoi l’on fait ! Me direz-vous ?

Voici :
__________________________

LEONARD FREUD

Dans le lointain derrière
Le maître esquisse des mystères
Comme la mer qui à l'horizon attire
Pour Léonard de Vinci c'est sûr
L'humanité soupire.
Le professeur déjà très vieux
Tendrement lui écarte les cheveux
Pour débusquer en vain
Tous les secrets de son hémisphère
Il a beau évoquer le vautour
Et à défaut comme lui
D'errer au sommet d'une tour
Dans celle de Léonard bien sûr
Il lui faudra entrer.

En songe je l'ai vu
Assaillir un beau matin
Par le mauvais côté l'édifice penché
Que d'aucuns en ces temps-là
Attribuèrent au Florentin.
____________________________________

Pas très clair tout ça !

Comme Architecte en revanche, je vous propose un autre texte. Il est de ROLAND CASTRO. Un de mes maîtres :
LE CORBUSIER N’A PAS RENCONTRE FREUD que j’ai illustré par un photo-collage

Amicizia
Guidu___________

dibrazza

J'ai toujours été partagé quant aux rapports de la psychanalyse et de l'oeuvre d'art. La psychanalyse (m')invite à un certain voyeurisme. Reprenons : à un voyeurisme certain.
Difficile d'y résister parfois à cette pulsion.
Mais, bon, l'Acte d'Artiste - un des Actes d'Artistes - c'est VOIR, pas VOYER. Donc, Freud j'essaye de me dire que je m'en tape.

Pour ce qui est du beau texte de Castro posté par Guidu, j'en relève cette phrase superbe :
"La ville est une poétique. J'ai toujours rêvé que l'architecture devienne littéraire."

D'ailleurs il l'avait vu, Castro, la beauté de sa phrase, puisqu'il la répète deux fois.

bises villageoises


La Juvéniste

Merci Angèle pour ce "souvenir" doublement mémorable puisqu'il me rappelle non seulement l'oeuvre en question (lue il y a plusieurs années), mais également le plaisir de mes années d'étudiante. Replacées dans leur contexte, les interprétations freudiennes demeurent fort intéressantes. Certaines ont vieilli, bien sûr, sans doute du fait des tabous qui, modelés par l'époque qui les voit naître, se désagrègent tranquillement avant d'atteindre leur point zéro: l'obsolescence. Il reste, cependant, que la "manière" de Freud (sa poursuite du "fil rouge" de la pensée créatrice à travers tous les signes qui, hors de la linéarité de l'oeuvre, en constitue la trame primaire) m'apparaît toujours d'actualité, dès lors qu'il s'agit d'envisager la création artistique ou littéraire. Une sorte de jeu de détective auquel j'adore me livrer!
À bientôt, La Juvéniste

SATOR

Bonjour à tous, j'ai lu avec intérêt l'ouvrage de Freud traduit par Dominique Tassel concernant le souvenir d'enfance de Léonard de Vinci aux éditions points essais, mars 2011 et je voudrais insérer une remarque qui à mon sens a beaucoup d'importance. en effet, on lit page 19 ligne 13 sous la plume de Clotilde Leguil (présentation) : "Léonard est né en 1425 en Toscane à Vinci..." puis page 39 lignes 18-19 (chapitre I) : "les contemporains admiraient déjà en Léonard de Vinci (1452-1519)" et enfin page 67 ligne 23 (chapitre I): "Il (Leonard) est né en 1542 dans la petite ville de Vinci".
Il m'a fallu aller aux dictionnaires pour savoir qu'il était né en 1452!!!
Ces différentes années de naissance de Léonard de Vinci mises dans le livre devraient intéresser les psychanalystes contemporains.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Angèle Paoli auteure
Angèle Paoli auteure, responsable de la rédaction de la revue Terres de femmes fondée en 2004 , était aussi membre du jury du Prix de poésie Léon-Gabriel Gros (revue Phœnix) pour l'année 2013. Elle a été invitée en tant que poète au 17e Festival de poésie «Voix de la Méditerranée» de Lodève en juillet 2014 et également poète invitée de « Ritratti di Poesia-Fondazione Roma » en 2016.
Voix sous les voix(1)
"Voix sous les voix" Signature 21 juin 2024 16h ____________________________________________ Marché de la Poésie: Al Manar

Répertoire par numéros de revue



  • Pour accéder au répertoire, CLIQUER




Lectures
Les lectures d'Angèle Paoli de 2004 à 2021

Anthologie poétique
Terres de femmes 2021

AUTEURES
250 portraits d'auteures par Guidu et Angèle
Poésie d'un jour
Parcourir de nombreuses POÉSIE D'UN JOUR
Angèle Paoli à Canari  Cap Corse
Angèle Paoli à Canari, Cap Corse
Angèle Paoli By G.AdC
Angèle en aquatinte
YVES THOMAS
Yves Thomas mon éditeur
SILENCE-CAP-CORSE
- Laisses de mer -

Site sélectionné

Paperblog
TDF SUR PAPER BLOG
France inter logo _Fotor
Angèle Paoli sur France Inter
1086675703_f
TDF SECRETS DE FABRICATION

ISSN 2550-9977

69311174_e8860f440e
IDENTIFICATION de l’ISSN
1164624647_f
Comment Angèle Paoli réussit-elle à captiver l’attention du passant “électronisé” ?
JEU DE PLIS jpeg
Jeux de plis ?
MINOTAURE
« Quand le Minotaure rit » par Sabine Huynh
Taureau picasso
Autour de «La Minautore » au centre culturel - Una Volta -
IMGP1718
La poésie d’Angèle Paoli : "Une esthétique de la trame" suivant Muriel Stuckel
NONZA C
- Terres de Femmes - suivant la Pierre et le Sel 
CANARI IN VERANU(1)
- Terres de Femmes - suivant Recours au Poème
BIBLIOTHEQUE
-Terres de Femmes- suivant Attilio Iannello et Silvia Pio
Collage(1)(1)
- Insurrection poétique?- Interview PDF Angèle Paoli Revue Secousse
PAUSE ESTIVALE
G.AdC-Angèle Paoli suivant la Revue Robba
ACCOUDÉE
-Terres de Femmes- sur Facebook

juin 2024

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
OURS TDF
OURS de TdF
Téléchargement
LE MAGAZINE QUI MET L'ACCENT SUR LA CULTURE

Les Noir et Blanc de Guidu

  • Guidu, ses Noir et Blanc
    http://guidu-antonietti.com/
  • Guidu: Noir et Blanc





Retour à l'accueil








































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































 ? Faire défiler les 116 poèmes
116 FEMMES POÈTES