« Le bleu est par-dessus les toits | Accueil | 28 mai 1966 | Michel Polnareff, «La Poupée qui fait non» »

28 mai 2005

Commentaires

que de désirs mêlés,entrecoupés de souffle de vie
la lecture est, allez, je vais oser, jouissive...
beau texte sur les "taires" des femmes...

Merci Elisanne. En vous lisant, me reviennent à l'esprit ces paroles de Claudine Bohi que beaucoup de femmes devraient lire ou relire pour se retrouver :

"Vous êtes ce lac tremblant
sous la morsure des vents
cette eau profonde et désirée
que vous cherchez ailleurs
dans le bruit de la mer
Vous êtes ce à quoi
vous n'osez pas croire"

Vous, Le dé bleu, 2004, page 77.


Merci pour ce joli texte "love train" et cette magnifique photo qui l'accompagne.

Y'aurait-il moyen d'en savoir un peu plus sur l'auteur (Ph. D.R.) de la photo s'il vous plait?
Peut-on le contacter?
Merci.

Non, Olivier, personnellement je ne sais rien sur l'auteur de cette photo, sauf qu'il est bulgare. Je ne peux que vous inciter à chercher sur le très beau site bulgare photo-forum.net. Merci de votre visite.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.