https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup L’art spirite - Terres de Femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

BIBILIOTHEQUE
Index des auteurs cités jusqu'en 2021
AMELIA-ROSSELLI-
Éphéméride culturelle


J'écris



  • Lupinu (mon chat) et moi
MONT VENTOUX
Mont Ventoux
MARCHER DANS L'ÉPHÉMÈRE
Marcher dans l'éphémère
NOAILLES
L'instant Noailles
PATINIR
Le dernier rêve de Patinir

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils
SOLITUDE DES SEUILS
UNE FENETRE SUR LA MER
UNE FENÊTRE SUR LA MER
Pas d'ici pas d'ailleurs
PAS D'ICI, PAS D’AILLEURS

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère
L'arbre bruyère, avec Stéphane Causse
De l'autre coté
De l 'autre coté. 2013





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
MURALES
Noir écrin
Noir écrin
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Manfarinu l'âne de Noël
Le tour de Corse à la voile 150
Le tour de Corse à la voile
Mazzeri
- MAZZERI - diptyque chamanique corse, I et II
Martinecros(1)(1)
Dans le jardin des simples, Angèle Paoli, peintures: de Martine Cros, détails d'une huile sur toile 100x80 cm
CANARI
Santa Maria Assunta de Canari
Les topiques d'Angèle Paoli
Index de mes topiques
BNF lettrage
Angèle Paoli / Data Bnf
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna
LES PLANCHES COURBES YVES BONNEFOY
-LES PLANCHES COURBES- Yves Bonnefoy, lecture par Angèle Paoli
Bleu _Fotor
Anthologie du bleu
Angèle
Angèle Paoli : Le Printemps des poètes
ANGÈLE PAOLI
Angèle Paoli traductrice de Luigia Sorrentino
PORTRAIT
Les chemins de traverse d’Angèle Paoli

« Edoardo Sanguineti | je t’explore, ma chair | Accueil | Vera Pavlova | Ce n’est pas moi »

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

JC-Milan

Je ne connaissais pas l'art spirite, mais, ayant vécu cinq ans à Munich, j'ai fréquenté Kandinsky et Paul Klee. Le premier, en particulier, considérait ses premières oeuvres abstraites une sorte d'oeuvre spirite.

Je teste en même temps ma capacité à faire des commentaires!

JC-Milan

ET CA MARCHE!!!!

Yves

Bon, je vois, Giulia, que tu as accepté sans rechigner d'aller en première ligne. Du coup, le terrain est enfin dégagé. Le bug a pris du large.

Guidu

Le Mazzerisme___________

J’espère n’être pas hors sujet avec ce qui suit
… Il y a en Corse un monde invisible qui double le nôtre et dont tout un peuple sent la présence…
La suite ICI

Amicizia
Guidu__________


Yves

Je ne crois pas, Guidu, que tu sois si éloigné que cela du sujet. Tu sais bien qu'en Corse la transmission de certains savoirs occultes se fait par les femmes. Rappelle-toi l'extrait de l'ouvrage d'Hèlène Bresciani qu'avait choisi Angèle concernant le malochju, « le mauvais œil ».

hecate

Cette transmission par les femmes a toujours me semble t-il été à double tranchant. Facteur d'union, de cohésion pour des femmes en butte à la violence des hommes, il permettait (permet) aussi de maintenir les jeunes générations dans une sorte de dépendance vis-à-vis de celles qui "savent". Avec parfois une véritable violence à l'égard des brebis galeuses.
La rationnelle que je suis a beaucoup de mal à "croire" dans ce lien avec les morts.
Je peux "comprendre" un lien avec l'environnement global, la nature, les éléments, mais avec les morts ?
Pour ce qui est de l'art spirite, un peu comme pour l'écriture automatique, j'avoue être sceptique, est-ce que les psys ne parleraient pas de névrose ?

Angèle Paoli

Moi qui ai beaucoup de mal avec le rationnel et des rebiffades permanentes contre lui, j'ai tendance à absorber les forces en jeu dans le "spiritisme". Je suis même obligée de me tenir un peu au large, si je veux me préserver de ses tentations. Car j'aurais sûrement été (en tant que fille aînée) un peu sorcière, si j'avais longtemps vécu, comme Guidu ou comme Hélène Bresciani, dans les terres reculées de nos montagnes corses. Il est vrai que le "mazzerisme" est moins présent sur les côtes déchiquetées du Cap Corse que dans les terres de l'intérieur. Mais, si le mot est typiquement corse, les pratiques, elles, existent un peu partout en Méditerranée. Et renaissent de leurs cendres, dès que le rationalisme ambiant veut imposer sa loi.
Méditerranée, terres et mer de rebelles ? Rebelles aux "Lumières" de la pensée ? Sans doute. Même si Jean-Jacques Rousseau a fait de la Corse son île de prédilection pour se livrer à une étude politico-sociale qui lui a inspiré l'ouvrage fondamental intitulé Du contrat social. Publié en 1762.

Entre les deux forces, mon coeur hésite, comme toujours. Et je n'arrive pas à trancher définitivement en faveur du rationalisme ou des forces occultes. Je ménage l'un et puis l'autre, dans un perpétuel mouvement de balancier.

Mon dialogue avec les morts est quotidien. Je le cultive avec soin depuis l'enfance. Ce qui me vaut parfois des rêves prémonitoires, dont certains sont à la lettre "chavirants".

Marielle

Je ne sais pas si, comme le souligne Hecate, on peut réellement parler de névrose à l'égard des "artistes spirites". Pour avoir encore récemment visité le Musée de l'Art brut à Lausanne, je suis partagée. Les artistes relevant de ce courant "Art brut" sont des êtres n'ayant aucun lien, de quelle que nature que ce soit, avec le milieu artistique, bien au contraire. En consultant leurs biographies, il apparaît que ce sont souvent des simples d'esprits ou des personnes ayant vécu des événements extrêmement traumatisants les ayant conduits dans un autre monde, des personnes "borderline" qui ne s'épanouissent que dans un art la plupart du temps compris d'eux-seuls.
L'art spirite est quelque peu différent dans la mesure où les personnes y touchant affirment entendre des voix ou recevoir des contacts de nature diverses émanant d'un monde inconnu que l'on qualifie, sans doute de manière trop schématique, de monde des défunts. En pensant par exemple à Marguerite Burnat-Provins, je ne crois pas du tout qu'on puisse lui appliquer le terme de névrosée (encore faudrait-il définir ce terme, mais je ne suis pas spécialiste de ce vocabulaire).

L'idée du lien avec les morts ne me heurte en aucun cas. Je serais plutôt interpellée par la féministation de cet art, comme je l'indique à la fin du texte. Il existe bien entendu des hommes relevant de ce courant, mais la plupart du temps, les oeuvres les plus prolixes et les plus fortes émanent de femmes.

hecate

N'étant pas moi même une spécialiste, j'avais donné au terme "névrosé" un sens très élargi: personne ayant subi un traumatisme et qui garderait ce traumatisme à fleur de peau, en surface, le laissant passer dans son art, quel que soit cet art.
Sur le dialogue avec les défunts, je crois que mon "opposition" vient surtout du fait qu'un tel dialogue me paraît dès le départ "injuste". Ceux qui nous parleraient seraient le plus souvent des proches, très proches: père, ami, mère, soeur, mère. Mais si on regarde les drames récents, le poids de ces morts devrait peser sur nous tous. Les millions d'enfants exterminés au cours du XXe siècle, ceux que nous laissons mourir aujourd'hui au Darfour, ou ailleurs, de la guerre, du SIDA, du palu, pourquoi ne nous interpellent-ils pas eux? Pourquoi leurs révoltes ne nous touchent-elles pas davantage? Pourquoi eux sont silencieux? Pourquoi ne viennent-ils pas peser davantage sur nos consciences aveugles et sourdes?
Questions absurdes peut-être, plus marquées par un sentiment de révolte que par un rebond sur les expériences décrites ici. Je ne sais pas. Et peut être aussi que ce silence-là, pour moi, dit clairement que la mort n'est ni un passage, ni un "renouveau", elle est une fin.

Yves

Regarde, ma chère Hécate, combien les mots peuvent être traîtres. "La mort est une fin". Comment puis-je aussi l'entendre au-delà ce que tu as pensé vouloir dire ?

hecate

La fin d'un voyage, d'une aventure, d'un drame, d'un calvaire. La dernière page, le dernier lien. Je ne sais pas.
L'image qui m'a toujours le mieux parlée de la mort, ce sont ces fileuses, les Parques dont l'une est chargée de trancher le fil. Celui ci tranché, il ne reste rien, qu'un souvenir qui lentement se défait dans le noir.
"LA" fin peut être plutôt qu'"UNE" fin ;-).

Marielle

Cette notion de fileuses me fait penser à un beau film d'animation de Anders Ronnow-Klarlund, sorti en début d'année, Strings (rien à voir avec les fils fluo habillant les filles de ma chronique précédente!), qui porte en second titre Les fils de la vie. Des personnages ressemblant à des marionnettes de bois, retenus à la vie par des fils descendant du ciel. Quand la mort décide de les rappeler à elle, il suffit de couper le fil, rien de plus. Simple et rapide, effroyable d'efficacité.

Yves

Une représentation symbolique des trois Moires de la mythologie grecque : Clotho (la fileuse des jours), Lachesis (celle qui rembobine les fils et procède au tirage au sort) et Atropos (celle qui tient les ciseaux et coupe les fils de la vie). La fin justifie les moyens. Remarque, Marielle, trois femmes... et ce n'est pas du Woody Allen !

Marielle

Oui, c'est vrai Yves, trois femmes... Pourquoi? Serait-ce elles qui détiendraient les clés de tout?

hecate

Et hop la boucle est bouclée, on revient au pouvoir des femmes, à leur "rôle" sur la question. ;-)
Bon weekend à tous.

Yves

Si j'avais le pouvoir des Parques, j'aurais aussi la clé de mon destin. Mais est-ce bien "nécessaire" ?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Angèle Paoli auteure
Angèle Paoli auteure, responsable de la rédaction de la revue Terres de femmes fondée en 2004 , était aussi membre du jury du Prix de poésie Léon-Gabriel Gros (revue Phœnix) pour l'année 2013. Elle a été invitée en tant que poète au 17e Festival de poésie «Voix de la Méditerranée» de Lodève en juillet 2014 et également poète invitée de « Ritratti di Poesia-Fondazione Roma » en 2016.
Voix sous les voix(1)
À PARAÎTRE en MAI 2024

Répertoire par numéros de revue



  • Pour accéder au répertoire, CLIQUER




Lectures
Les lectures d'Angèle Paoli de 2004 à 2021

Anthologie poétique
Terres de femmes 2021

AUTEURES
250 portraits d'auteures par Guidu et Angèle
Poésie d'un jour
Parcourir de nombreuses POÉSIE D'UN JOUR
Angèle Paoli à Canari  Cap Corse
Angèle Paoli à Canari, Cap Corse
Angèle Paoli By G.AdC
Angèle en aquatinte
YVES THOMAS
Yves Thomas mon éditeur
SILENCE-CAP-CORSE
- Laisses de mer -

Site sélectionné

Paperblog
TDF SUR PAPER BLOG
France inter logo _Fotor
Angèle Paoli sur France Inter
1086675703_f
TDF SECRETS DE FABRICATION

ISSN 2550-9977

69311174_e8860f440e
IDENTIFICATION de l’ISSN
1164624647_f
Comment Angèle Paoli réussit-elle à captiver l’attention du passant “électronisé” ?
JEU DE PLIS jpeg
Jeux de plis ?
MINOTAURE
« Quand le Minotaure rit » par Sabine Huynh
Taureau picasso
Autour de «La Minautore » au centre culturel - Una Volta -
IMGP1718
La poésie d’Angèle Paoli : "Une esthétique de la trame" suivant Muriel Stuckel
NONZA C
- Terres de Femmes - suivant la Pierre et le Sel 
CANARI IN VERANU(1)
- Terres de Femmes - suivant Recours au Poème
BIBLIOTHEQUE
-Terres de Femmes- suivant Attilio Iannello et Silvia Pio
Collage(1)(1)
- Insurrection poétique?- Interview PDF Angèle Paoli Revue Secousse
ACCOUDÉE
-Terres de Femmes- sur Facebook

avril 2024

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
OURS TDF
OURS de TdF
Téléchargement
LE MAGAZINE QUI MET L'ACCENT SUR LA CULTURE

Les Noir et Blanc de Guidu

  • Guidu, ses Noir et Blanc
    http://guidu-antonietti.com/
  • Guidu: Noir et Blanc





Retour à l'accueil








































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































 ? Faire défiler les 116 poèmes
116 FEMMES POÈTES