« 9 avril 1872 | Lettre de George Sand à Gustave Flaubert | Accueil | 21 avril 2005/Barbara Carlotti »

09 avril 2005

Commentaires

C'est une giboulée de mars, j'imagine... Au Japon aussi.

Superbe après-midi dans les jardins de Valloires. Sous les cerisiers en fleurs, les érables « peau de serpent », «  les arbres à papillons » et mille et une autres merveilles de la nature. Importées d’Orient. Chine, Japon, Corée. Lecture itinérante sous le soleil au milieu d’un foisonnement de fleurs. Il pleuvait des haïkaï de douceur. Lus par Marianne et par Raymond, tout de blanc vêtus. Comme Cyril, le très jeune et très talentueux violoncelliste qui tirait de ses cordes des vibrations subtiles. Une invitation à la méditation. Au recueillement. Attentif au souffle silencieux de la terre. Une après-midi de poésie, toute d’harmonie et de sérénité.

« Dans le reflet blanc des azalées/une carpe/elle sort son nez, Rouge ! »

« Sous l’auvent, je m’arrête/je sors, je reviens/c’est une averse de printemps »

« Milieu de printemps/dans ma musique/c’est toujours la nuit »

Un blog et un haïku que je lis avec bonheur ! un peu de répit pour démarrer la semaine en faisant une jolie découverte ! merci à vous !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.