Terres de femmes Poésie Critique Canari Corse Cap Corse Haute-Corse ISSN 2550-9977

la revue de poésie & de critique

d’Angèle Paoli



 17e année  ― n° 202 - septembre 2021  |            TdF       
17 avril 1696 | Mort de la marquise de Sévigné - Terres de femmes

« Nicolas Charlet | L’hémorragie lumineuse de l’âme | Accueil | Tahar Bekri | C’était le temps des jarres »

17 avril 2005

Commentaires

A l'occasion de travaux de restauration de la collégiale de Grignan, un crâne a été découvert et identifié comme étant celui de la marquise de Sévigné. Ce crâne a été scié, ce qui conforte la thèse selon laquelle des révolutionnaires ouvraient les cercueils des riches familles afin d'y dénicher du plomb destiné à l'armée et seraient tombés sur celui de Madame de Sévigné. Ils en auraient extrait le crâne et l'auraient fait expertiser, ce qui explique le fait qu'il ait été scié. Des analyses sont en cours.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.