« Françoise Jones | Transports d'ailes saisies | Accueil | 11 mars 1931/Mort de Murnau »

10 mars 2005

Commentaires

Bon, bon... c'est du vécu ... et ça prosélyte ardemment... Pour m'amender et tenter de mieux m'approcher de ce qui me semble un peu surévalué en termes d'acmé... je t'offre une chanson de Catherine Lara , la rockeuse de diamants qui recherche elle aussi le Graal depuis longtemps...

Requiem pour un amour


Ne cherche pas encore
l'ombre d'un testament
Notre amour n'est pas mort,
il dort outrageusement
Quelque part dans l'azur,
le vide extravagant
Notre amour se mesure
à l'infiniment grand

Poser un point final dis-moi
qu'est-ce que ça prouve ?
C'est con comme une étoile
quand la nuit se découvre...
Je guette le crépuscule
avec une faim de louve
J'ai semé des virgules
pour que tu me retrouves...

Mon danger rassurant,
mon excès de folie
Ecarte du néant, les cartes
de vie
Et laisse les parenthèses
aux amoureux maudits
Viens souffler sur nos braises,
baptiser l'incendie...

T'as planté tes racines
au plus profond de moi
On est tombé de haut
mais j'm'fous des séquelles
Viens tatouer sur ma peau
des sensations nouvelles...

Dans tes yeux maladroits,
j'ai vu une étincelle
Comme celle qui nous renvoie
au vertige passionnel
De désir en démence
je reviens sur tes pas
Licorne d'abondance,
l'amour n'en finit pas...

Requiem pour un amour...

Ne cherche pas encore
l'ombre d'un testament
Notre amour se mesure
à l'infiniment grand.

[J.J.Thibaud/C.Lara/Th.Eliez
dans l'Album MALDONNE -1993 ]

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.