« Venise mirage | Accueil | Anne Perrier | L'arbre du Ténéré »

29 mars 2005

Commentaires

Michèle Jeanne Angèle Michelangela Anghjula Paoli, comme je suis heureux d’être chez vous … Grazie mille davvero !

…Avant de peindre le sourire de l'océan,
J'ai regardé la teinte de tes paroles,
Commissures grenat
Allongées sur le sable,
Elles s'infiltrent dans la déchirure
Caressée par la vague là-bas...

Guidu

J'ai fini par trouver un weblink pour le thème musical de Profumo di donna. Le voici. Joué par The Tommaso/Rava Quartet (Enrico Rava : trumpet & flugelhorn; Stefano Bollani : piano; Giovanni Tommaso : contrabass; Roberto Gatto : drums). Un enregistrement effectué à Rome en novembre 1999. Copyright : C.A.M.

Allez ! Un coup d'œil furtif sur des photos (Ernesto Timor) du Guide érotique du Louvre et du musée d'Orsay
Chut !

Amicizia
Guidu _______

Ah, Cavaliere, je vous reconnais bien là! Silencieux, oui, mais toujours à l'affût. Du regard des autres sur l'objet d'un même silencieux désir. Quelle belle et mystérieuse équation que celle qui démultiplie à l'infini les regards croisés des photographes (ici, Vous et Ernesto Timor) qui observent ceux qui s'absorbent silencieusement - et presque religieusement- dans la contemplation des belles nudités de marbre et de toile qui guident les pas des visiteurs du Grand Louvre. Et moi, me voilà marrie de devoir m'arrêter sur la tonsure de crânes déplumés, alors que j'aimerais tant plonger, comme vous, dans les délices nacrés de L'Origine du monde.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.