https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup Index de la Catégorie Péninsule (littérature et poésie italiennes) - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
___ Index des auteurs cités

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Noir écrin
Corse Carnets Nomades(1)
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Le tour de Corse à la voile 150
Les topiques d'Angèle Paoli
Mes topiques




Retour à l'accueil








































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































« Dacia Maraini | Bagheria, «la porte du vent» | Accueil | Françoise Jones | Transports d'ailes saisies »

Commentaires

c'est une précieuse bibliographie que tu nous donnes là !
merci 1000 fois !

Comme ça, sans réfléchir, je me dis que c'est bien évidemment Ricardo qui m'adresse ces compliments. Et puis, non, j'aime à penser que c'est aussi Nadine. Dans tous les cas, merci à tous les deux.

Ce n'était pas moi, mais ça aurait bien pu l'être... Et bien d'autres encore auraient pu, tel un peuple de cigales, chanter leur gratitude sur cet "arbre à palabres" de la traversée poétique que vous nous offrez tous trois : Angèle, Yves et Guidu.
Merci à vous.

C'est d'ailleurs un voyage surprenant et parfois océanique, tant il est pluriel en restant singulier : Comme une Odyssée littéraire : d'îles en îles, et de péninsules en continents imprévisibles, toutes Elles déployées...

Et "objectif plume" quel beau pseudo ! Ce pourrait être une enseigne pour un écrivain public de l'intervalle, entre mots et images, entre cantates et clefs de sol sur ces terres de femmes qui se plaisent à nomadiser et, au seuil même du partage, épèlent et interpellent leurs origines dés-ancrées, libres d'entraves, renouvelées.

Oui, merci !

Alphea ?
Tiens ça me rappelle quelqu’un, mais avec une orthographe différente : ">http://terresdefemmes.blogs.com/mon_weblog/2005/06/parmi_les_lys_d.html"> Alfea .
Et dans mon esprit elle devrait ressembler à celle-ci">http://ritratti.canalblog.com/images/FIORENTINA_4502.JPG">celle-ci !

baci a te Nadine
Amicizia
Guidu ___

Oui, cher Guidu, Alphea est un hétéronyme, d'autant que mon nom est trop connoté dans le milieu du sport insulaire, cela me pèse un peu. En fait je cherchais une évocation du côté de l'Aleph, et j'ai trouvé le nom de cette nymphe sauvage, dont j'aime le mythe de disparition.

Mais je suis aussi écrasée par la beauté somptueuse de ce portrait que tu as réalisé de l'Alfea originale. A côté d'elle, je suis une ombre...

Baci d'amicizia ancu à te

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.