« Sommaire de la Galerie de Guidu | Accueil | 4 février 1969 | Récital de Barbara à l'Olympia »

04 février 2005

Commentaires

c bien

«Il n’y a pas à tortiller. C’est bien ça.» (Nathalie Sarraute, Enfance) OU BIEN «C’est bien… ça !» (Nathalie Sarraute, Pour un oui ou pour un non) ??

«Énigme vivante et défi paradoxal, Antigone est l’âme sœur de la pensée kierkegaardienne qui, voulant produire un effet de hasard, chemine «par anacoluthes», et prône la rupture stylistique comme moyen de répudier la superstition de l’achèvement.»

Linda Lê, «Antigone dans un paysage de crise», Le Complexe de Caliban, Éditions Christian Bourgois, 2005, pp. 151-152.



incroyable ce livre, c'est l'un des premiers et je peux vous assurer il est mortel même pour moi qui n'aime pas vraiment lire, y'a tout dans le livre, de l'amour, du suspense de tout quoi s'il vous plait lisez-le je vous assure que vous aller l'aimer, oh lala c'est incroyable quoi

Tu as le même prénom que mon fils et j'aimerais bien pouvoir le lui faire lire... Ton enthousiasme est émouvant. Tu me déconcertes un peu en m'invitant à le lire. Tu sais, je l'ai souvent travaillé avec mes élèves. Bon, promis juré, je vais le relire une fois encore...


Antigone intemporelle ? Oui ! C'est ce que me prouvent mes élèves de troisième qui se passionnent toujours autant (depuis 15 ans ... déjà !) pour cette jeune fille terne et frêle mais rebelle qui, comme eux, se cherche et veut qu'on lui reconnaisse un droit à être reconnue pour ce qu'elle est : différente ! Cette pièce, décidément très riche de sens, propose beaucoup d'entrées et, à chaque âge, à chaque relecture, on y retrouve un passage qui nous parle ! On le lit différemment quand on est ado, jeune femme, maman, père, amant... Chacun s'y retrouve.
A conserver sur toutes les tables de chevet ! A offrir ou à s'offrir en toute occasion !!!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.