https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup Veri similis - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
___ Index des auteurs cités

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Noir écrin
Corse Carnets Nomades(1)
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Le tour de Corse à la voile 150
Les topiques d'Angèle Paoli
____ Index de mes topiques




Retour à l'accueil








































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































« Yves Bonnefoy | Les Raisins de Zeuxis | Accueil | Débrisures »

Commentaires

Sur les grèves bretonnes
Je croise aussi les guetteurs solitaires
De vermeille d’opale ou de rouille
Telles de petites îles en chromo
Sur l’océan albâtre des sables
...

Bien le bonjour de l’autre terre du chaos des granits et des femmes en noir

"Sur les grèves bretonnes"... Yann, cela aurait aussi pu être l'incipit de Par les champs et par les grèves..., mais pas de Colomba...

« Tu vois, vieux, qu'il y a aussi du sauvage sur le continent. Mais j'aime mieux la sauvagerie corse, celle-là du moins a moins de puces et plus de soleil. »

Flaubert, Lettre à Ernest Chevalier. 13 juillet 1847

...
oh le cuistre !
;-)

ici, Colomba a pour maquis l’estran et la lande
Et la vendetta des hommes et de la mer la fait capitaine des terres

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.