« Elio Vittorini | Sicilia ! | Accueil | 16 janvier 1884 | Naissance de Jules Supervielle »

15 janvier 2005

Commentaires

Angèle, je me souviens du professeur de philosophie "Cripure", dont parlait si souvent et avec tant d'émotion ton père. Cripure dans Le Sang noir de Louis Guilloux. Louis Guilloux était aussi né un 15 janvier (1899). A Saint-Brieux.

Le commentaire de Yves me fait penser que c'est également un 15 janvier (1791) qu'est né Franz Grillparzer, poète autrichien de son état à qui l'on doit notamment la vibrante oraison funèbre prononcée en hommage à Ludwig van Beethoven le 29 mars 1827.
"Il fut un artiste, et qui peut se mettre sur les rangs, à côté de lui ?
De même que le Behemot traverse les mers, de son vol impétueux, de même il parcourut le domaine de son art. Du roucoulement de la colombe au roulement du tonnerre, depuis la combinaison la plus subtile des ressources d'une ferme technique, jusqu'au point redoutable où l'éducation de l'artiste fait place au caprice sans loi des forces naturelles en plein combat, il avait passé partout, il avait tout saisi. Celui qui viendra après lui ne poursuivra pas sa route, il lui faudra recommencer ; car son devancier ne s'est arrêté que là où s'arrête l'art."

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.