https://terresdefemmes.blogs.com/.a/6a00d8345167db69e2026bdeb2246c200c-popup Antoine Emaz | [Le faiseur] - Terres de femmes
Ma Photo

Prix de la critique poétique Aristote 2013

Blog powered by Typepad
Membre depuis 12/2004
BIBILIOTHEQUE
___ Index des auteurs cités

Italies Fabulae




  • Italies-fabulae-Paoli



    Angèle Paoli, Italies Fabulae
    Éditions Al Manar, 2017.



Solitude des seuils



De l’autre côté

Le Lion des Abruzzes
chez Cousu Main






Arbre bruyère





Rouges de Chine




  • ROUGES DE CHINE => PAGE D'ACCUEIL






Éclats d’éclats




  • Éclats d’éclats



MURALE 1
Murales
Noir écrin
Corse Carnets Nomades(1)
Manfarinu l'ane de Noël(1)
Le tour de Corse à la voile 150
Les topiques d'Angèle Paoli
____ Index de mes topiques
6a00d8345167db69e2010534cb4443970b-800wi
Angèle Paoli / Zilbal -donna

« Mots d'enfants | Accueil | Rhétorique du triangle »

Commentaires

hou hou.. les vraies et bonnes questions !

Allez... Je te redonne une bouture de mon BDP (Bréviaire-Drevet-Patrick) mais je me place de l'autre côté du rivage. Je te parle du "Pourquoi on lit ?"

"Aussi bien, lire permet d'accéder au fonds secret de l'autre plus lumineusement qu'on ne le pourrait au cours d'une rencontre. La lecture silencieuse apprend la patience d'être tolérant et aimant. Elle lave la parole de cette violence qu'elle prend souvent à l'oral parce qu'alors elle est plus ou moins, comme le geste, un moyen entaché du désir de l'emporter sur l'autre, de le convaincre, de le posséder. Et autant à écrire on se donne plus intégralement à toucher, autant à lire on accepte d'être touché plus intégralement, car le corps lui-même, bien que ce soit en ce qu'il a d'invisible, est inscrit dans la phrase qui traduit le mouvement du regard, la mesure d'une respiration, le rythme intime d'une existence singulière.
[...]
...car la lecture, qui permet le contact de ce qu'il y a de plus intime en nous avec ce qu'il y a de plus intime dans l'autre, reste l'expérience la plus pudique qui soit. Nous y avons la révélation de la solitude d'autrui mais aussi la certitude que cette solitude connaît la nôtre: c'est par-dessus le temps et l'espace, la découverte d'une infinie fraternité."

Qu'en penses-tu ?
ouh ouh les bonnes et vraies discussions Z'à venir...AVEC SANSMOI... Andiamo !

LA SOLITUDE DU COUREUR DE SALON

CHANSON DE SOLITUDE

1
Touchant
Plein de mépris
Dans la vie, tu parles
Avec passion, des idées modes

Tu parles
Tu parles tout le temps
Pour taire ta vie, vide au présent

2
Mordant
Plein d'ironie
Béa, tu écoutes
Les illusions, de ton époque

T'écoutes
T'écoutes seulement
Pour répéter des propos brillants

3
Troublant
Plein de magie
Ta cour tu séduis
Dans les salons, tu colles au siècle

Tu séduis
Tu séduis tout le temps
Pour oublier tes faux-fuyants

4
Patient
Sans utopies
D'un amour, tu rêves
Mais tu es au creux de la vague

Tu rêves
Tu rêves tout le temps
Pour t'inventer des désirs brûlants

5
Errant
Seul dans ta nuit
Des autres tu as peur
Tu as vraiment le sens du moment

T'as peur
T'as peur maintenant
De décrocher de ce monde glaçant.

6
Coustique
Désabusé
Sous le vernis
De ta causerie couleur lilas

Tu parles
Tu parles tout le temps
En faisant croire que tu es décadent

7

Là quand il faut
Dans les palaces
Tu cherches un maître sur qui régner

Tu écoutes
Tu écoutes tout le temps
Pour redorer ton inconscient

8
Grisé
Sous la coupole
Tes actes manqués
Sont des discours bien réussis

Tu cherches
Tu cherches tout le temps
A emprunter des faux-fuyants

9
Seul
Privé de public
Le ring est vide
Le show fini tu as froid dans le dos

Tu as peur
Tu as peur maintenant
De ne plus sortir de ton divan

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Répertoire par numéros de revue



  • Pour accéder au répertoire, CLIQUER




Lectures

Anthologie poétique
Terres de femmes 2021

Angèle Paoli à Canari  Cap Corse
Angèle Paoli à Canari, Cap Corse by Guidu
Angèle Paoli By G.AdC
Angèle aquatinte by Guidu
YVES THOMAS
Yves Thomas mon éditeur

Les Noir et Blanc de Guidu

  • Guidu, ses Noir et Blanc
    http://guidu-antonietti.com/
  • Guidu: Noir et Blanc


Site sélectionné

Paperblog 150






Écrivez-moi









Retour








































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Angèle Paoli
Angèle Paoli




Retour à l'accueil