Nos mots ne sont que les préliminaires du silence