En finir avec le démourant ordinaire et le noir absolu du sans réponse