Marie-Ange Sebasti, Cette parcelle in├ępuisable