Max Beckmann, Le Trapèze