terresdefemmes.blogs.com > VISAGES DE FEMMES

« Retour à VISAGES DE FEMMES

Marie-Claire Bancquart

Marie-Claire Bancquart

Portrait de Marie-Claire Bancquart
Image, G.AdC


MER ANCIENNE

Bruyères
à l’automne des montagnes

au printemps, c’est de nouveau leur étendue mauve.

Toison caressable toute l’année, comme celle d’un ventre.

Sol sourd aux pas, on avance, s’agenouille, rafraîchit sa joue,
on voudrait que toutes les fleurs se distillent en liqueur qu’on boirait, magique,
descendant jusqu’à des coquillages enfouis,

une mer ancienne,
sur laquelle on dériverait, bouche sur le sein caché depuis des millénaires.

Marie-Claire Bancquart, « Dans l’illisible voix du corps », in La Mort, quartier d’orange entre les dents, Obsidiane, 2005, p. 98.


Retour au Sommaire de la galerie
Voir aussi l' index général des auteurs.

» Retour Incipit du blog

Lien permanent