terresdefemmes.blogs.com > Cap-Corse

Asphodèles

Asphodèles

Cap Corse

En direction de Tollare. Ph©angelepaoli

Hautes sur tiges, les asphodèles aux grappes de fleurs pâles, couvrent champs et prairies. Elles protègent de leurs longues ondulations argentées le monde souterrain, royaume des morts. Dont elles apaisent de leurs chants les âmes plaintives. Consacrées à Perséphone, déesse de l’Hadès et à Déméter, sa fille, les asphodèles mettent en fuite les esprits vagabonds du Tartare et de l’Achéron.

Jadis, dans la maison des ancêtres, de grands bouquets d’asphodèles étaient suspendus tête en bas. Attachés aux larges solives du palmentu où vieillissait le vin. C’était un mélange mi-âpre, mi-vanillé d’odeurs de vieux fûts de chêne, de bûches et d’huile conservée dans d’immenses jarres en terre cuite.

À l’étage, dans les pièces « civilisées », grand-père Carry, son arrière grand-père à elle, attisait les feux de cheminées avec les longues tiges déflorées des asphodèles, ces « ferlucci » dont se souvient sa mère.

Retour à l'index de mes Topiques de Cap-Corsine