« Caroline Sagot Duvauroux | [Être serait-il le reflet d’une hypothèse… ?] | Accueil | Myriam Eck | [Ce qui se vide dans ma tête…] »

30 mai 2015

Commentaires

Je me retrouve ici, sur l'autre rive, rive gauche du désir, d'une langue nouvelle qui m'a conduit à l'ouverture de mes raisons, et de mes saisons...donc, je m'aperçois que je parle, que j'écris, que je rêve en francais... et ceci c'est beau. Angèle a fait le voyage avec moi et moi, je la remercie, en lui disant, d'accord, j'y suis. Ici, avec toi, avec vous, dans une autre mère langue qui me recueille et m'accomplit qui me nourrit... La peur de mal écrire et de ne pas donner les justes accents à cause du PC m'arrêtent. A bientôt, mes amis. A destination d'un mèr(e) nouvelle.
Maria Pia Quintavalla

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.