« Maddalena Rodriguez-Antoniotti, Corse, Éloge de la ruralité | Accueil | Guido Cavalcanti | Danièle Robert III sonetto »

13 décembre 2013

Commentaires


Très bonne approche d'une poète qui m'est très chère, tu le sais Angèle, pour une multitude de raisons qui ne pourront pas être étalées autrement qu'en grandes parcelles d'un silence très souriant. "Tu vois la Corse Marie-Ange ? " Oui, répondra-t-elle laconiquement, sans lamento intempestif ! " Tu revois la petite fille au bord du bleu Marie-Ange ? Oui, ajoutera-t-elle. "Mais ne comptez pas sur moi pour en faire un Roman, à la rigueur un couplet pour ajouter ma parcelle de voix aux chants insulaires où je rabroue un peu la nostalgie...


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.