« Sándor Weöres | Infinitivus | Accueil | Lionel Jung-Allégret | [Il restait dans la lumière des grandes voiles affalées] »

23 juin 2013

Commentaires


Quelle note de lecture douce et vibrante donnant faim de ce livre : La tristesse durera toujours de Yves Charnet... Tant de tristesse souvent sur la frange de l'oubli... Ce livre est-il passerelle de lui à nous, de nous à nos oublieuses mémoires ? Il semble si intime, bouleversant. A ouvrir, donc, avec délicatesse et respect.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.