« 17 avril 2008 | Mort d’Aimé Césaire | Accueil | Chantal Danjou | Figures libres »

18 avril 2013

Commentaires


Entre lumière et ombres les calligraphies qui accompagnent les peintures de l’École de Shanghai (actuellement exposées au musée Cernuschi) nous font accéder à ce mystère fascinant, à ce silence. Grand calme et sérénité. Écriture entre pivoines, lotus, prunus et chrysanthèmes. Tout un langage symbolique dans cette peinture lettrée. L'art de tracer devient voie de la sagesse. Segments de droite sur trois niveaux souvent interrompus par un espace vide. Grandes lignes verticales sur rouleau pouvant recouvrir des murs. Mouvements rapides, au toucher de pinceau étourdissant projetant cette écriture d'herbe avec aisance et spontanéité. La main devient le corps intérieur, concentration, recueillement quand le pinceau attaque le papier pour y laisser un trait net, un point ou tournant pour le galbe et les arrondis. Bambous, pinceaux, encre en bâtonnet au noir de fumée et pierre à encres. Lustre des pourpres et des noirs. Douceur et harmonie de l'écriture de Pascal Quignard en grande ressemblance spirituelle avec ce monde de calligraphie.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.