« James Longenbach, Résistance à la poésie | Accueil | Laurence Werner David | [Combien de fois...] »

03 mars 2013

Commentaires


Qui lit encore Roger Caillois ? Qui médite sur ses pages laissées pour nous dans tous ces livres ? Qui suit cette aventureuse pensée ? Cette mémoire me réjouit... "C'était au temps des saisons, au temps des nuages. Nous étions comme eux de passage..."



Il est bien dommage que Roger Caillois et son immense oeuvre semblent avoir sombré dans l'oubli. Vous faites très bien de célébrer son centenaire de naissance, mais vous êtes parmi les rares personnes à le faire.
A l'occasion de cet anniversaire, les Classiques Garnier viennent de publier mon ouvrage intitulé Roger Caillois. Des mythes aux collections.
A.G.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.