« Edith Azam, Décembre m’a ciguë par Isabelle Lévesque | Accueil | Ludovic Degroote | [chacun nous vivons avec des polyphonies intérieures] »

27 février 2013

Commentaires


Ce poème est une merveille...
"Pudeur et audace de la plume. Toutes les choses que l'on écrit et que l'on ne dit pas. Toutes celles que l'on dit et qu'on n'écrirait pas."
Pierre Reverdy, Le Livre de mon bord, p. 651, in OEuvres complètes, tome II (Flammarion - Mille & une pages).


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.