« 16 octobre 2002 | Noëlle Châtelet, La Dernière Leçon | Accueil | 17 octobre 1968 | Yasunari Kawabata, Prix Nobel de littérature »

16 octobre 2012

Commentaires


Merci pour cet accueil qui me touche. Merci d'offrir à mon bégaiement cette tendresse d'un espace du regard. Merci de tout mon coeur d'enfant.
Dominique Sampiero



Quel étrange voyage, un peu surréaliste, qui donne au livre cette puissance chamanique, comme si sa voix préexistait à celle de celui ou celle qui écrit... Le poète est-il, alors, le guetteur de cette rumeur enfouie sous l'écorce ?


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.